.

Bésigue : le jeu

Le bésigue est un jeu dans lequel il faut remporter un pli. Cependant, gagner des plis est moins important que réaliser des combinaisons. Le jeu est fortement basé sur la chance, mais la compétence est aussi bien récompensée.

Le meneur et par la suite le gagnant du tour conduit jusqu'au pli suivant. Toutefois, il n'y a aucune obligation à suivre : le deuxième joueur peut poser n'importe quelle carte. En fait, un pli est gagné par le joueur qui a l'atout le plus élevé ou, à défaut de l'atout, la plus grande carte de la suite.

Le gagnant d'un pli a le droit de déclarer toutes les combinaisons qu'il possède, mais il ne peut marquer des points que pour une combinaison gagnante par pli. Une combinaison déclarée est placée face visible sur la table en face du joueur. Ce dernier marque la combinaison, prend le risque de piocher la carte du dessus de la pile, le perdant prend alors la carte suivante (jusqu'à ce que les mains des deux joueurs comportent un total de huit cartes), et le gagnant conduit jusqu'au prochain pli. Les cartes déclarées font ainsi partie de la main d'un joueur et peuvent ensuite être jouées à tout moment pour former des plis.

Certaines combinaisons peuvent être converties en des combinaisons plus fortes ; d'autres par contre ne peuvent pas l'être. Par exemple, un mariage royal peut être converti, après avoir gagné un pli, en une séquence, mais un mariage royal ne peut être déclaré si l'une des cartes a déjà été déclarée dans une séquence. Si une combinaison déclarée est ensuite divisée par l'utilisation de l'une des cartes pour un pli, elle ne peut pas être réformée en y ajoutant une carte semblable. Les cartes déclarées sur la table peuvent être utilisées pour une différente combinaison, mais cette combinaison ne peut être utilisée que pour gagner un autre pli. Par exemple, si un mariage royal est divisé, trois cartes du même genre peuvent être jouées de la main pour former un quartet avec la carte restante. De plus, un joueur qui déclare deux combinaisons au cours d'un même pli, remportant l'une des deux, peut, lors d'un autre pli, remporter la deuxième combinaison.

Le 7 des atouts ("Dix"), il y en a bien sûr deux, à un rôle particulier. En effet, quiconque détient ou tire un 7 d'atout peut le déclarer pour 10 points, et le premier à le faire peut l'échanger contre une carte retournée. Si la carte retournée est un 7 d'atout, le distributeur marque 10 points avant que le jeu ne commence.

Le vainqueur du 24e tour pioche la dernière carte en stock et le perdant prend la carte retournée. Les deux joueurs prennent alors leurs cartes exposées dans la main et les huit derniers plis sont joués, mais sous de nouvelles règles. Le deuxième joueur doit donc suivre s'il en est capable et remporter le pli s'il en est capable. (Lorsque des cartes identiques sont jouées à un tour, le meneur gagne.) Le vainqueur du dernier pli marque 10 points bonus. Les joueurs comptent alors les brisques gagnées (chaque As ou 10 gagnés dans les plis) et les marquent. Si toutefois la fin de la partie est proche, les joueurs peuvent marquer les brisques au fur et à mesure qu'ils les obtiennent. Il existe d'autres jeux qui sont aussi intéressants que le bésigue, dont la belote. Vous trouverez même des jeux de belote multijoueur gratuits pour affronter des joueurs venant de part et d'autre du monde.